Vos murs intérieurs méritent un petit coup de neuf ? Voici quelques précieux conseils et astuces auxquels on ne pense pas toujours. Surtout lorsque ce projet de rénovation est décidé sur un coup de tête !

NE PAS REPEINDRE DIRECTEMENT PAR-DESSUS UNE VIEILLE PEINTURE
Vous êtes sur le point de rendre votre appartement en location et vous devez remettre au propre les murs avant l’état des lieux ? Vous avez acheté un logement et vous trouvez que les murs sont trop sales ? Pas de panique avant le premier coup de pinceau : si les murs sont sales, il faut impérativement les laver au préalable.
Un peu de savon de Marseille et d’eau feront l’affaire, le tout en frottant délicatement. Tester sur un coin peu visible avant, dans le cas où les murs auraient été peints à la peinture… à l’eau (grosse erreur souvent rencontrée).
Une fois lavés, attendez au moins plusieurs heures (voire une ou deux journées selon l’humidité de l’air) que les murs sèchent avant d’attaquer la première couche.
Cette étape peut paraître banale mais vise également à supprimer les mauvaises odeurs imprégnées dans les murs : l’appartement d’un grand fumeur qui aère peu par exemple, est généralement marqué par ces odeurs de tabac froid ; si l’on repeint directement par-dessus la peinture imprégnée sans nettoyer, les odeurs persisteront par la suite !

PEINTURE ÉCAILLÉE ? MURS À PONCER !
Dans le cas où l’ancienne peinture est très craquelée, le lessivage ne sera pas suffisant, et les écailles apparaîtront également après la rénovation : l’idéal est de poncer le mur avec un grattoir, du papier de verre, ou une ponçeuse électrique adaptée. Une sous-couche sera ensuite à appliquer pour un rendu plus propre.

PROTÉGER LES PLINTES ET LE SOL
On ne pense pas toujours à cette étape, ou l’on se dit que « de toutes façons je laverai après » ; pourtant la protection du sol et des plinthes permet un gain de temps de nettoyage considérable… et évite parfois des dégâts difficilement rattrapables.
Quelques cartons ou journaux posés sur le sol seront déjà un bon début de protection ; pour les plinthes, poutres et cadres de fenêtres, utilisez les rouleaux de ruban adhésif de marquage.
Enfin, n’oubliez pas de protéger également vos meubles et de retirer vos tapis de la pièce. Prévoyez une bouteille de white spirit au cas où des gouttes de peintures viendraient dépasser les limites de vos protections (ce qui arrive souvent).
CHOISIR UN BON PINCEAU
Pour des grandes surfaces à peindre, privilégiez les rouleaux : les poils courts ou ras seront plus adaptés aux surfaces lisses, tandis que les poils longs sont conseillés pour les surfaces plus rugueuses (toile de verre, mur crépis, etc.).

Gardez vos pinceaux pour les plus petites surfaces, telles que les plinthes, poutres, radiateurs, etc. Attention également aux pinceaux premier prix, dont certains peuvent perdre leurs poils.

ET ACHETER SUFFISAMMENT DE PEINTURE
Enfin, veillez à prendre la quantité suffisante de peinture selon les surfaces prévues : il serait dommage de terminer le dernier pot de peinture sur une pièce à moitié finie, et de devoir courir au magasin en racheter (en admettant que ce ne soit pas dimanche et que le magasin soit ouvert). Car la première partie aura le temps de sécher… et il sera difficile de reprendre où vous en étiez sans passer sur la 1ère couche ! Le résultat peut être décevant…
En résumé, prendre son temps et ses précautions peut éviter quelques mauvaises surprises. Repeindre des murs demande au moins ce matériel :

Un escabeau

Un rouleau

Du ruban adhésif de protections

Suffisamment de peintures

Une peinture spéciale sous-couche selon l’état du mur

De la patience et de la précision

Bonne chance !