L’année 2018 va marquer un tournant dans la politique d’aide gouvernemental pour faciliter la transition énergétique des foyers français. CITE, chèque énergie, Anah, focus sur les changements à venir.

CITE
Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique va se transformer en prime à l’horizon 2019. Conséquence directe, vous pourrez toucher la prime dès la fin des travaux (contre plusieurs mois aujourd’hui). Les remboursements pour la pose de fenêtre à double vitrage et pour les vieilles chaudières va également passer au plafond de 15% (contre 30% actuellement).

Chèque énergie
Déjà expérimenté sur certains territoire (car délivré par la commune), ce chèque a pour vocation d’aider les foyers à faibles revenus pour payer les dépenses inhérentes aux énergies (électricité, gaz, bois, GPL…). Il a pour but de remplacer les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Cette année sera celle de la généralisation du chèque énergie sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui plafonné à 150€, il sera même revalorisé à 200€ en 2019 afin d’accompagner la hausse de la fiscalité carbone.

Habiter Mieux
Le programme Habiter Mieux créé par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) va également voir ses prérogatives renforcées au cours de l’année. Le Plan Loi Finances va donc octroyer 110 millions d’euros avec pour objectif d’aider plus de 75 000 logements. Rappelons toutefois que les aides de l’Anah sont réservés aux revenus modestes propriétaires de leur logement.